Rape la pente

les parapenteries de piwaille

Affichage des articles marqués Chartreuse

Pré-liminaires

Pour une fois, mon récit de commencera pas la veille car c’est une veille de “grande” journée classique : échange de mails et de messages sur divers média pour s’organiser. Je passerais aussi sur la (mauvaise) nuit habituelle où, sur excité, j’ai du mal à dormir. Non ! Mon histoire commencera le matin du 7 mai. poursuivre la lecture…

Tard … trop tard

Voilà … après mes aventures de la veille (petit quadrilatère de 67 km pour se réserver pour ce Samedi), après l’apéro chez man’s qu’on a écourté vers 23H pour être en forme on va faire un gros dodo bien réparateur … quand deux nigaudes bien éméchées réveillent tout leur carnet d’adresse pour souhaiter une bonne année. Malgré cela ou peut être à cause d’un peu trop d‘excitation… j’ai du mal à attendre que le réveille sonne ce matin. Le petit déjeuner est avalé et avec blue nous nous mettons en route. Je suis comme un coq en patte, Blue a tout prévu pour que cette journée soit une réussite. Il a même acheté des sandwiches et du pâté-croute qu’il met dans sa glacière.

Le téléphone chauffe pour organiser les derniers détails logistiques. Marco est en retard d’une vingtaine de minutes. Sioux voudrait se joindre à nous mais doit passer par saint hilaire rendre l’aile qu’il essayait hier. Je les réunis tous les deux pour qu’il ne fasse qu’une voiture tandis qu’avec blue, nous monterons dans la voiture de Stéphane qui est en avance d’une bonne vingtaine de minutes sur le rendez-vous de 10 heures aux pompiers de Monestier. Nous aussi (blue est moi) sommes un peu en avance, ça tombe bien. Stéphane et ses acolytes (le poète Pierre et dominator) sont excités comme des puces quand ils nous rejoignent.

Le temps de se serrer la paluche, on file montrer l’atterro à Pierre histoire de faire comme c’est marqué dans les manuels : toujours passer par l’atterro avant. Et là on observe le ciel … poursuivre la lecture…

Une série de photos pour illustrer ce vol du 3 mai 2006.

Cela fait longtemps que je joue de malchance … non pas que je sois superstitieux (il parait que ça porte malheur Evil Grin ) mais force est de constater qu’à chaque fois que je serais dispo pour voler, il y a une météo de merde… en revanche quand il y a un petit truc qui m’empêche de voler, ça a l’air jouable. Ce Mardi, je suis dispo … je le sais depuis plus d’une semaine et malgré ça, les voyants MTO restent au vert Smile. J’y crois assez peu car il fait quand même assez chaud (le vent de sud a soufflé une bonne semaine), j’ai un peu peur que cela soit stable, mais je vais quand même pouvoir tenter plus qu’un plouf poursuivre la lecture…

Mercredi 14… Nous avons rendez-vous avec le kikou à 10h-10h¼ au parking au pied de la bastille pour y laisser une voiture au cas où… Le parking en question est fermé pour cause de fête foraine. Tant pis, en alternative il y a un supermarché. Je me gare et en profite pour acheter un peu de ravitaillement (sandwich, yop, barres céréales). Le kikou arrive… presque à l’heure. Finalement le xav dois nous rejoindre. Le temps qu’il arrive … on devait déjà prendre Sandrol au bout de l’autoroute Confused  bon … faut pas que je (me) monte la pression ! On récupère le Sandrol, on transfert ses affaires dans la voiture en le bousculant un peu (le pauvre a peu de temps pour repérer son atterro). On monte à gresse… Grrrr le Xav s’arrête pour s’acheter son ravitaillement et remplir son ballast… ne pas monter la pression mais l’heure tourne. Mais surtout ne pas me monter la pression : l’an dernier, par trois fois j’ai posé des jours de congés pour tenter ce vol… et les trois fois j’ai fait plouf Frown poursuivre la lecture…

Nous sommes 4 (jeu-meu, piwaille, Jean moreno et mwoi) en ce dimanche de Pâques a partir voler.Le choix du site était l’évidence même, GRESSE EN VERCORS malgré un piteux vol sur ce même site le vendredi précédent, notre conviction était inattaquable. poursuivre la lecture…