Rape la pente

les parapenteries de piwaille

Fin de vol à Chamoux; comme souvent, conditions à faire un peu de gonflage pour s’entraîner… Alexandre s’intéresse à mon parapente : ça sera l’occasion de découvrir un peu le jouet de papa.

Nous sommes encore sur l’autoroute, peu après Montmélian. Il n’est même pas
midi et déjà plusieurs ailes ont décollé de Montlambert et font le plaf au
mont Charvey. Cela confirme nos voeux de la journée : air froid + gros
soleil = ambiance de printemps… mais aussi tôt, nous ne l’avions pas
espéré … bref, il n’y a plus qu’un seul mot d’ordre : vite au déco … poursuivre la lecture…

Nous arrivons au déco de montlamb… j’ai pas l’inspiration. Je suis las de Montlamb… toujours courir vers l’Arclusaz , je n’y vois aucun intérêt. Je fais part de mon manque de motivation au groupe… Le Marco dans un de ses éclairs de génie (il est notre docteur es sites pour nous trouver les bons plans du jour) nous propose de faire le tour de bauges : Montlamb-> le Sire -> le Semnoz… poursuivre la lecture…

Nous sommes 4 (jeu-meu, piwaille, Jean moreno et mwoi) en ce dimanche de Pâques a partir voler.Le choix du site était l’évidence même, GRESSE EN VERCORS malgré un piteux vol sur ce même site le vendredi précédent, notre conviction était inattaquable. poursuivre la lecture…

Il n’y a pas de raison de toujours raconter mes vols réussis… alors pour changer un peu voici un Loupé.

L’histoire se passe le 31/03/2002. Cela fait quelques temps que je serine mes copains pour tenter “Gresse”. poursuivre la lecture…

Donc ce mercredi 1er Novembre s’annonce … mi figure, mi pluie…
Le vent, chez nous (Lyon) est SW relativement fort… le ciel est presque bleu et s’éclaircit vers l’ouest… ça va voler, c’est maintenant sûr ! poursuivre la lecture…

Donc avec les copains, nous prenons le téléphérique…
Ambiance des grands jours, il y a foule dans le téléphérique.Rendu en haut, ambiance lunaire.

Le déco (2300 ? je ne me souviens plus exactement) est au dessus de la couche d’inversion (1600); la visibilité est exceptionnelle. L’alpes d’huez est à portée d’aile, le Vercors à portée de pierre… le ciel est bleu… poursuivre la lecture…

Nous sommes en 1995, la troisième semaine de septembre pour être précis… je me souviens car à l’époque la coupe Icare ne durait qu’un week-end. Elle avait lieu juste après mon stage. Je n’ai pas pu y assister : il fallait rentrer Frown

Quelques semaines auparavant, un copain me raconte qu’il a fait un stage init de parapente avec Prévol. Ni une ni deux, je savais que c’était ça que je voulais faire. poursuivre la lecture…

Petit rappel des vieilles photos.

Qualité souvent assez médiocre : les appareil photo numériques n’existaient pas encore. Ce sont donc des clichés argentiques scannés … avec la poussière dessus.